Une vaste enquête portant sur le degré de connaissances
des Québécois en droit de la consommation

Peut-on annuler un contrat?
Quelle portion du solde mensuel de notre carte de crédit doit-on absolument rembourser chaque mois?
Les réparations d’auto sont-elles garanties par la loi?

À quel point les consommateurs connaissent suffisamment leurs droits
pour être en mesure de les faire respecter au quotidien?

Les résultats de cette enquête servent de point de départ pour évaluer les connaissances des consommateurs,
mais également à proposer des solutions concrètes pour mieux protéger les citoyens.

 

 

Une méthodologie rigoureuse

Panel de plus de 1000 répondants représentatif de la population québécoise

Questionnaire en ligne de 50 énoncés mesurant
le niveau de connaissance et/ou de l’impression de connaissance
ainsi que la perception des répondants à l’égard des thématiques

Attribution d’un score par thématique

Création d’un indice global des connaissances
en droit de la consommation

 

 

10 thématiques
de la consommation de biens et services

 

Afin d’évaluer un large spectre des connaissances des consommateurs,
plusieurs thématiques ont été analysées :

Garanties

Contrats

Publicités et
pratiques de
commerce

Politique
d’exactitude
des prix

Crédit et
endettement

Recours
contre les
commerçants

Assurances

Hypothèque
et logement

Automobile

Divers
(téléphone,
cartes de
fidélisation,
séparation...)

 

 

Faits saillants de l’enquête

 

 En plus de présenter un indice global, l’étude permet d’identifier dans quels secteurs les Québécois sont les moins bien outillés
et quels facteurs sociodémographiques influencent leurs connaissances en matière de droits liés à la consommation.

 

47%


est la note totale moyenne du bulletin.
Les consommateurs connaissent mal les règles complexes entourant
le crédit, les contrats, les garanties ou les recours.

59%

des Québécois pensent à tort qu’ils bénéficient d’un délai pour se faire
rembourser un achat s’ils changent d’idée après la transaction.

53%


des répondants connaissent assez la Politique d’exactitude des prix pour savoir
qu’ils peuvent obtenir un rabais de 10$ en cas d’erreur à la caisse,
peu sont au fait des nombreuses exemptions à cette règle.

32%


des détenteurs de permis de conduire sont au courant que les réparations
sur leur auto sont garanties par la loi durant 3 mois ou 5 000 km.

21%


est la note moyenne des questions concernant les recours juridiques.
Il s'agit de la thématique la moins bien réussie.
Plus une personne vieillit et consomme, plus elle découvre les lois qui
peuvent l’aider à défendre ses droits et les recours dont elle dispose.
Les jeunes, les nouveaux arrivants et les personnes qui disposent d’un faible revenu sont donc
particulièrement vulnérables face aux mauvaises pratiques de certains commerçants.

 

 

Les résultats détaillés du Bulletin des consommateurs québécois,
dont un mini-quiz de 10 questions pour évaluer vos connaissances,
sont publiés dans l’édition de juillet de Protégez-Vous.